Mental’O : votre réseau de conseillers en Orientation Scolaire & Professionnelle

retour

Nous sommes fin novembre, vous êtes en classe de Terminale après une année de première en roue libre juste pour avoir la moyenne et acheter la paix familiale, mais les inscriptions sur Parcoursup se profilent, les profs vous mettent la pression pour votre orientation post-bac, vos camarades s’activent, vous sentez la catastrophe arriver : « je vais être pris nulle part ! »
Alors, que faire si votre moyenne générale persiste à rester sous la barre du 10 et vos appréciations à répéter inlassablement « peut mieux faire » ?

D’abord, cela ne signifie pas que vous êtes « mauvais élève » et « bon à rien », mais peut-être juste que pour l’instant, il n’y a pas eu de déclic, que cela n’a pas fait sens, et à cela il y a plein de raisons :
- la planète est foutue, alors à quoi bon ?
- je ne vois pas à quoi les matières qu’on m’enseigne vont bien pouvoir servir
- j’ai des préoccupations bien plus importantes : écouter de la musique, passer du temps avec mes amis, faire des jeux vidéo, m’entraîner dans mon sport préféré
- je trouve les cours très théoriques et je me demande si je ne serais pas plutôt manuel ou artistique, en tout cas, je ressens le besoin de faire des choses concrètes et appliquées

Pas de panique, il existe heureusement des alternatives pour les profils peu scolaires qui ne sont pas dans le moule, les désenchantés et les « réveillés tardifs ».

1. Les établissements publics d’enseignement supérieur

Très sollicités, les établissements publics d’enseignement supérieur recrutent via Parcoursup majoritairement par le biais du dossier scolaire. Ils regardent donc les notes. Des écoles comme les Instituts d’Etudes Politiques et les écoles de journalisme s’intéressent également à la personnalité des candidats et à leur motivation. Alors si vous tenez le journal du lycée, faites du soutien scolaire, militez dans une association, c’est le moment de l’écrire dans le projet de formation motivé de Parcoursup, cette mini-lettre de motivation qui accompagne chacun de vos vœux !
Les universités sont des formations non sélectives et acceptent tous les candidats dans les limites des places disponibles, mais attention, les études à l’université nécessitent une grande autonomie dans l’organisation de son travail et si possible un objectif professionnel (c’est-à-dire savoir pourquoi on y va).

2.Les établissements privés d’enseignement supérieur

Ils oeuvrent majoritairement dans les domaines du commerce et du management, de l’art et de la culture, du numérique, du paramédical, de l’hôtellerie, du social… A la recherche de profils entreprenants et créatifs, ils recrutent davantage le candidat sur sa personnalité que sur son carnet de notes. Là vous pouvez mettre en avant que vous êtes délégué de classe depuis la 3ème, qu’au bac à sable vous construisiez des ponts plutôt que des châteaux, que dans la cour de maternelle déjà vous défendiez les plus faibles, ou encore envoyer votre book artistique ou votre recueil de poèmes.
Attention, tous les établissements privés ne sont pas sur Parcoursup, vous devrez les rechercher via les salons, les portes ouvertes. Et ils ne sont pas tous accessibles financièrement car ils ne sont pas tous financés par l’État.

3. L’alternance

Que ce soit en école publique ou privée, vous pouvez choisir une formation en alternance dans un lycée ou un Centre de Formation des Apprentis pour réaliser un BTS, un DUT (qui va s’appeler maintenant un BUT – bachelor universitaire de technologie) ou encore un Bachelor en école de commerce ou école technique. De nombreuses formations spécifiques dans le social (éducateur de jeunes enfants…), l’agriculture et le milieu naturel, le paramédical, peuvent également être réalisées en alternance.
Les Compagnons du devoir et du Tour de France proposent des formations en alternance en entreprise et au sein des Maisons de Compagnons permettant de vivre une expérience professionnelle et humaine associant transmission, voyage et culture.
L’apprentissage permet de financer les coûts d’un enseignement privé et de mettre en application dans l’entreprise ce qui est appris à l’école et vice versa.

4. Un séjour à l’étranger pour apprendre la langue

L’année post-bac peut aussi être l’occasion de se perfectionner dans une langue et de découvrir une autre culture. Des établissements proposent des séjours linguistiques organisés au coût souvent élevé, mais vous pouvez aussi opter pour un séjour au pair (voir l’Union françaises des agences au pair www.ufaap.org).

5. Le service civique et le volontariat international

Vous pouvez aussi profiter de l’année post-bac pour faire un service civique ou une mission de volontariat international.
Le service civique est un engagement citoyen d’une durée de 6 à 12 mois qui peut s’effectuer dans une association, une collectivité locale, un établissement public… dans les domaines du social, de l’environnement, de la santé, du sport, de la culture… En France ou à l’étranger, via le service volontaire européen (SVE). Plus d’info sur www.service-civique.gouv.fr.
Le volontariat international en entreprise (VIE) permet d'exercer une mission (scientifique, technique, commercial, humanitaire...) dans une entreprise française à l'étranger. Plus d’info sur www.civiweb.com.
L’association France Volontaires est incontournable pour s’informer sur le volontariat international et les différents types d’engagement solidaires : Plus d’info sur www.france-volontaire.org.
C’est souvent l’occasion d'acquérir de l’indépendance et de mûrir son projet d’études ou de métier.

Aurélien, 19 ans, après un service civique de 7 mois auprès d’une ONG au Népal, est entré à Sciences Po Grenoble, alors qu’il n’avait même pas envisagé de passer le concours en classe de terminale compte tenu de son dossier scolaire. Son expérience humanitaire et sportive a constitué le sésame pour son admission.

Chez Mental’O, le bilan exploratoire explore la personne et pas son carnet de notes. Nous vous accompagnons pour trouver les voies d’orientation qui vous conviennent et les passerelles possibles.

 

Valérie Tairraz